–  La Pastorale : En 1974 Humbert Oberti, alors président de la Ciamada Nissarda, traduit en niçois la Pastorale provençale d’Antoine Maurel. Maurice Simon compose de nouveaux arrangements musicaux d’après les chants originaux. L’équipe de la Ciamada Nissarda investit son tonus dans de nouvelles chorégraphies et transforme cette pièce provençale en une véritable comédie musicale « à la niçoise ».

Depuis, cette pastorale a été jouée de nombreuses fois, dont  récemment en 1998, 1999 et 2006.

la-pastorale-fr3-dec-2006-7la-pastorale-dec-2006-108pastorale-dec-1974-2

 

–  Lou Presèpi : (joué avec des marionnettes sculptées dans le bois, « li mariota »).

L’origine du Presèpi remonte au moins aux environs des années 1830.

Depuis 1926, la Ciamada Nissarda, dépositaire légal des marionnettes, perpétue cette tradition.

Lou Presèpi a été joué récemment en 2001, 2002, 2007 et 2009.

Les trésors préservés

Post navigation